Accueil du site > Nos campagnes (beta) > Violences contre les femmes > Droits des femmes > Informations en bref > Konstantina Kouneva, prise pour cible en raison de ses activités syndicales (...)

Actu:Nigeria. La torture dénoncée dans un nouveau rapport ... Les naufrages de bateaux de migrants en Méditerranée doivent pousser l’UE à agir ... Et maintenant, quelle direction Amnesty doit-elle prendre ? ... Bruxelles : Un tram aux couleurs d’Amnesty pour défendre la liberté d’expression dans le monde ... Donnez votre regard ! ...

Konstantina Kouneva, prise pour cible en raison de ses activités syndicales de défense des droits fondamentaux des travailleurs migrants.

mardi 11 août 2009, par Françoise Guillitte

Konstantina Kouneva, travailleuse migrante bulgare et dirigeante syndicale, a été grièvement blessée lors d’une agression le 22 décembre 2008 à Athènes, la capitale grecque.

Elle aurait été prise pour cible en raison de ses activités syndicales de défense des droits fondamentaux des travailleurs migrants ; l’attaque aurait par ailleurs fait suite à des tensions croissantes entre Konstantina Kouneva et ses employeurs.

Ce jour-là, deux hommes ont aspergé son visage d’acide sulfurique ; Konstantina Kouneva a par la suite perdu un œil et une partie de la vision de son autre œil. Ses cordes vocales ont également été très endommagées. Elle est restée dans un état comateux pendant plusieurs jours et se trouve toujours à l’hôpital.

Tandis qu’elle travaillait comme femme de ménage, elle a pris part à des actions syndicales revendiquant certains droits fondamentaux pour les travailleurs migrants, puis a fini par devenir secrétaire générale du syndicat des agents de nettoyage et des employés de maison de la région de l’Attique.

Elle a critiqué à plusieurs occasions certaines pratiques auxquelles ont recours les employeurs afin d’exploiter les travailleurs.
Une enquête de police officielle est en cours, même si les premiers résultats des investigations donnent à penser qu’elle n’est ni rigoureuse ni objective.

Amnesty International déplore que la phase initiale de l’enquête se soit concentrée sur des détails de la vie privée de Konstantina Kouneva sans rapport avec l’affaire, sans envisager que ses activités syndicales puissent fournir le mobile de l’agression.
Le gouvernement grec doit faire le nécessaire pour qu’une enquête rigoureuse et impartiale ait lieu sur l’agression dont Konstantina Kouneva a fait l’objet.

Voir plus d’informations

Dernière nouvelle :
Le 22 décembre 2009, le cas de Konstantina Kuneva vient de connaître un important rebondissement. Le Conseil des délits d’Athènes a ordonné la reprise de l’enquête sur l’attaque dont Konstantina Kuneva a été la victime. Il s’agit d’une excellente nouvelle et d’un grand pas en avant vers la réalisation de nos objectifs. Nous attendons que l’équipe de chercheurs travaillant sur ce cas nous fournisse des informations complémentaires, et nous mettrons le portfolio à jour en conséquence.
D’ici là, nous devrons prendre cette information en considération dans nos appels à l’action, dans le cadre de l’initiative Écrire pour les droits humains/Marathon des lettres.
L’action recommandée actuelle est la suivante :
« Nous saluons la poursuite de l’enquête relative à l’agression de Konstantina Kouneva, nous exigeons que cette enquête soit menée en toute impartialité et indépendance, et qu’elle aboutisse à la comparution en justice des agresseurs ».
Adressez vos appels au
Directeur des tribunaux de première instance d’Athènes
(Diefthinonda Protodikeiou Athinon) -
Building No. 6 -
Proin Sholi Evelpidon -
Athènes 10167 -
Grèce

Répondre à cet article

Pays par pays

Focus

Par theme

App Amnesty

A l'agenda

Konstantina Kouneva, prise pour cible en raison de ses activités syndicales de défense des droits fondamentaux des travailleurs migrants.

« septembre 2014 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
 

Inscrivez-vous à notre newsletter