Accueil du site > Agenda

Agenda

Dernier ajout : 16 octobre.

Prochains rendez-vous

  • - Mercredi 22 octobre 12:30-14:00

    Midi des droits humains : La torture au Nigéria - rencontre avec Justine Ijeomah

    Lieu:

    N.C.O.S. 11 11 11 (salle Porto Allegre)

    Au Nigeria, la torture est extrêmement répandue, en particulier dans les centres de détentions surchargés. Elle est pratiquée en toute impunité par les membres de la police et des forces armées. Les preuves obtenues sous la torture sont généralement acceptées par les tribunaux, et le gouvernement ne fait rien pour mettre fin à cette situation catastrophique. Dans le cadre de la campagne Stop Torture, AIBF a le privilège de recevoir Justine Ijeomah, fondateur de l’organisation nigériane de défense des droits humains Human rights, social development and environment foundation (HURSDEF). Malgré des conditions de travail très difficiles, Justine Ijeomah et les autres activistes d’HURSDEF visitent les centres de détention et les bureaux de police dans la ville de Port Harcourt au Nigeria, afin de réduire le risque de torture par leur présence. Ils essayent également d’obtenir la libération des individus sous caution. Ce Midi des droits humains est donc l’occasion d’entendre le témoignage d’un homme d’un courage et d’une volonté exceptionnels, sur son travail au quotidien pour mettre fin à la torture et aux mauvais traitements en détention au Nigeria (l’un de cinq pays cibles de la campagne Stop Torture). Ce sera également l’occasion de mieux connaître le cas de Moses Akatugba, jeune nigérian arrêté en 2005 à l’âge de 16 ans et condamné à mort pour avoir supposément volé trois téléphones portables. Moses aurait été torturé à plusieurs reprises afin de lui arracher des aveux. Il est aujourd’hui toujours en prison, et est un cas prioritaire pour Amnesty. Justine Ijeomah suit ce cas de très près depuis des années.

    [ Plus d'infos ]
  • - Vendredi 7 novembre 12:30-14:00

    Midi des droits humains : La violence policière en Turquie - rencontre avec Hakan Yaman

    Lieu:

    N.C.O.S. 11 11 11 (salle Beijing)

    Nous accueillerons Hakan Yaman, victime de violences policières en Turquie, accompagné de Milena Buyum, responsable des campagnes Turquie au sein du Secrétariat International d’Amnesty International.

    Hakan nous racontera ce qu’il a vécu à Istanbul le 3 juin 2013, lors des manifestations anti-gouvernementales au Parc Gezi où il fut tabassé, aveuglé, brûlé vif et laissé mort par la police, alors qu’il ne manifestait pas. Chauffeur de minibus, 37 ans, marié et père de deux petites filles, Hakan rentrait paisiblement chez lui lorsqu’il a été sauvagement attaqué par un groupe de policiers réprimant une manifestation dans une rue voisine. Son histoire a été choisie comme exemplaire parmi celle de 8 000 autres blessés recensés lors des manifestations de juin 2013.

    Hakan a été opéré 6 fois, et son moral s’est beaucoup amélioré grâce aussi à la solidarité internationale et aux actions menées pour lui par Amnesty International. Aucune des demandes adressées aux autorités tant par son avocate et sa famille que par Amnesty International n’ont abouti, jusqu’à présent. À ce jour, l’enquête administrative disciplinaire a été clôturée. L’enquête criminelle en revanche reste ouverte. Bien que la Turquie persiste à perpétuer sa culture de l’impunité, son avocate ne renonce pas à poursuivre l’Etat pour lui rendre justice.

    Le témoignage de Hakan sera suivi d’un débat mené par la Coordination Turquie et la responsable des campagnes Turquie d’Amnesty International, Milena Buyum.

    [ Plus d'infos ]
  • - Jeudi 13 novembre 12:30-14:00

    Midi des droits humains : Le voyage d’Aïcha

    Lieu:

    Point Culture

    Projection du film Le voyage d’Aïcha, du réalisateur Dominique Thibaut (Yèlèma Production – Belgique – 2014) suivie d’un débat avec lui.

    Aicha, 20 ans, élève un troupeau de chèvres au nord-est du Burkina Faso. Elle attend son quatrième enfant. La grossesse est proche de son terme et l’accoucheuse traditionnelle a détecté que l’enfant se présente par le siège. Aïcha qui ne dispose ni d’un moyen de transport, ni des moyens financiers pour payer les soins, devrait se rendre à l’hôpital, à 60 km de là. Confrontée à un accouchement à risque dans une région du monde où elle pourrait en mourir, Aïcha s’interroge sur le sens de sa vie. Est-elle condamnée à être avant tout une mère ?

    A travers elle, le film pose la question du droit des femmes à leur santé reproductive dans une Afrique subsaharienne où 250 000 d’entre elles meurent chaque année des suites de leur grossesse.

    [ Plus d'infos ]
  • - Mardi 2 décembre 12:30-14:00

    Midi des droits humains : Pascale Bourgaux, grand reporter

    Lieu:

    Point Culture

    On connaît Pascale Bourgaux à travers les reportages qu’elle a réalisés pour la RTBF, mais aussi pour France 24 et TV5 Monde, dans quelques zones du globe où les guerres et les conflits idéologico-religieux mettent à mal les droits humains en général et les droits des femmes en particulier.

    Elle découvre l’Afghanistan en 2001, quelques temps après l’attentat contre les Twin Towers à New-York, quelques temps aussi après l’assassinat du commandant Massoud. En 2010, après plusieurs séjours à Dasht-E-Qaleh chez Mamour Hasan, un seigneur de guerre ouzbek du nord du pays, elle réalise un documentaire, « Les larmes du seigneur afghan ».

    En mai 2014, une BD co-scénarisée par Pascale et par Vincent Zabus, dessinée par Campi, sort chez Dupuis. Elle retrace le tournage du documentaire, du point de vue de Pascale.

    Pascale Bourgaux viendra présenter son expérience de reporter de guerre, ainsi que la BD « Les larmes du seigneur afghan ». Elle répondra ensuite aux questions des participants à cette rencontre.

    [ Plus d'infos ]

Pays par pays

Focus

Par theme

App Amnesty

A suivre

A l'agenda

Calendrier

« octobre 2014 »
L M M J V S D
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
 

Pays par pays